Tui Na

TUI NA, L'ART DU MASSAGE

Le Tui Na, littéralement « Pousser et Saisir » désigne les techniques de massages employées en Médecine Traditionnelle Chinoise . Il serait en fait plus exact de parler de « Shou Fa », les Méthodes de la Main. Il existe en fait de nombreuses techniques utilisant les doigts, les paumes, poignets, coudes, pieds, etc… Mais le massage avec les mains reste le plus courant.

Les mouvements essentiels des techniques du massage proviennent des activités quotidiennes de l’homme : pousser, presser, appuyer, frotter, saisir, tenir, etc. Ces méthodes naturelles, un peu comme l’ensemble des pratiques de notre Ecole, doivent en revanche être travaillées selon un entraînement rigoureux pour être libérées de nos tensions et se révéler efficaces dans le cadre du soin. Des mouvements spontanés, sans technique particulière et sans méthode, ne sont pas le Tui Na. Pour soigner le corps ou traiter un déséquilibre par le massage, il est indispensable de choisir les techniques appropriées, et bien sûr de les avoir entraînées pour en tirer les meilleurs effets.

tuina

La grande force du Tui Na réside dans la possibilité de traiter un grand nombre de pathologies touchant la structure physique, la santé des organes et l’équilibre émotionnel : tensions tendino-musculaires, dysfonctionnements viscéraux, troubles circulatoires, stress émotionnel…

Chaque technique peut être pratiquée, selon les principes Yin et Yang de la métaphysique taoïste, avec force ou douceur, pour tonifier l’énergie correcte ou disperser l’énergie pathogène. Il est traditionnellement dit que le massage parfait combine des techniques correctement choisies selon le diagnostic du thérapeute, appliquées en harmonie avec le corps du patient, et appliquées avec la force juste.

Un massage parfait est la combinaison parfaite de techniques bien appliquées avec la force qui convient.

Pour qu’un massage ait de bons effets, il faut que le qi qu’il produit pénètre dans la profondeur du corps du patient, sans blesser la surface. Pour atteindre ce niveau, les quatre aspects suivants sont à retenir : la durée, la force, la régularité et la souplesse.

La durée: L’exigence de la durée comprend deux aspects :

  1. Un masseur doit pouvoir appliquer une technique pendant une certaine durée sans devoir arrêter, tout en gardant la même force et le même rythme.
  2. Quand on masse un endroit précis, il faut y rester suffisamment longtemps pour que le patient ait localement la sensation du qi (distension, chaleur, etc…). Il faut absolument éviter de changer trop vite de place. 

La Force: La règle générale est qu’il faut que le patient ait la sensation de qi (distension, chaleur, etc…), sans aucun malaise.

La régularité: Pendant tout le processus d’un massage, il faut maintenir une certaine régularité dans les mouvements, tant au niveau de la force qu’au niveau du rythme des mouvements

La souplesse: Toutes les techniques du massage chinois doivent être appliquées en souplesse. Cela est très important tant pour le patient que pour le masseur lui-même.

Dans la pratique du massage, la technique est la clé de la réussite et une force convenable et harmonieuse est la base du déploiement de la technique. Ce sont deux conditions indispensables pour réussir un bon massage. Il est dit dans Yi Zong Jin Jian, Le Miroir d’Or de la Médecine, que « dans la pratique du massage, une bonne technique est réellement visible à l’extérieur, mais la vraie merveille provient de l’intérieur. La main travaille suivant l’ordre du coeur et la bonne méthode est réalisée par la main ». Pour devenir un bon masseur, ce sont des paroles en or à bien méditer.

Si vous êtes intéressés par l’étude du Tui Na, merci de nous contacter en cliquant sur le bouton ci-dessous